La faune insoupçonnée de New York

En vous baladant à New York, vous serez peut être étonné de croiser des animaux que vous n’imaginez pas voir en pleine ville.

Bien sûr, il y a les mythiques écureuils qui gambadent dans tous les parcs de la ville, sautant d’arbre en arbre et n’hésitant pas à venir vous manger dans la main. Il y en a partout dans Central Park, mais c’est surtout dans le haut que vous verrez des ratons laveurs peu impressionnés par l’homme.

Mais, plus surprenant encore, des coyotes ont été aperçus dans le Bronx, des renards roux dans le Queens et des hiboux à Brooklyn.

En effet, depuis trois décennies, la population d’animaux sauvages ne cesse d’augmenter, profitant des plus de dix mille hectares d’espaces verts de New York. La chasse y étant fort heureusement interdite et les prédateurs naturels inexistants, rien ne semble pouvoir stopper cette évolution et les pouvoirs publics y sont de plus favorables.

Vous croiserez donc peut-être quelques uns des milliers de ratons laveurs (dont une centaine à Central Park), ou verrez l’un des milliers de cerfs ou de la cinquantaine de coyotes, pour la plupart dans le Bronx.

Sans oublier les animaux marins car phoques et baleines sont réapparus : sur les rochers de Pelham Bay (nord-est du Bronx) pour les premiers et dans les eaux de Queens pour les secondes.

Bref, vous l’aurez compris, ne lâchez pas vos appareils photo ou vos smartphones ! Soyez en mode safari, toujours prêt à déclencher, pour espérer revenir avec la photo originale du coyote traversant dans les clous ou du raton laveur fouillant effrontément dans votre sac !

La faune insoupçonnée de New York
Noter cet Article

Fun
 Un article au hasard

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *